Accueil :: Lexique :: À propos/nous contacter :: Remerciements/crédits :: Plan du site

Première partie: le discours non modulant :: Deuxième partie: les accords à fonction ornementale et le discours modulant

PREMIÈRE PARTIE - 1.1 - La genèse du modèle d'analyse :: 1.2 - La description du modèle d'analyse :: 1.3 - Une pratique d'analyse du discours harmonique tonal de Bach à Wagner :: 1.4 - En guise de conclusion générale

 


IV - En guise de conclusion générale :: Analyse du confutatis

IV - En guise de conclusion générale

En guise de conclusion générale, nous allons, dans un premier temps faire voir et entendre 30 textes du répertoire tonal illustrant tous les types de marches classées, considérant que la section dévolue à la marche d'harmonie s'est concentrée sur les types de marches au taux le plus élevé de fréquentation (nos 1, 4 et 7). En dernier lieu, nous procéderons au découpage d'un extrait du Requiem de Mozart, le Confutatis, qui offre, en une juxtaposition remarquablement serrée, une enfilade de formules et de marches, ces deux grandes catégories de constantes du discours harmonique de Bach à Wagner, que notre recherche aura, en bout de ligne, cernées et fait émerger.

Exemple 469 : N. Medtner : Novelette, op. 17, no 1, Andante con moto (mes 1-9)
a) Marche de type no 1 et b) marche de type no 7


Exemple 470 : G.B. Pergolesi : Stabat Mater, Amen, Presto assai (mes 1-7)
Marche de type no 1


Exemple 471 : W.A. Mozart : Sonatine viennoise no 2, Allegro (mes 8-14 à partir de la fin)
Motif no 5 et marche de type no 1




Exemple 472 : C.P.E. Bach : Sonate Württemberg no 5, I (mes 4-9)
Marche de type no 2


Exemple 473 : J.S. Bach : Variations Goldberg, no 25, BWV 988 (mes 1-4)
Marche de type no 3


Observons ci-dessus, au moment de la fonction VII, l'emploi d'un accord parfait mineur posé sur la sous-tonique, ce qui survient à l'occasion dans le mode mineur, comme si le 2e degré abaissé (composante obligée de l'accord napolitain) se présentait comme degré constitutif d'une gamme mineure. Voir également et à cet effet, l'exemple 15.

Exemple 474 : F. Liszt : Concerto pour piano no 2, 6e section (4 mesures avant Q)
Marche de type no 3, où les lignes chromatiques (voir hautbois) provoquent des accords altérés dans un passage nettement non modulant


 

Exemple 475 : F. Schubert : Wanderer-Fantaisie, D. 760, IV, Allegro (mes 44-51)
Marche de type no 3


Exemple 476 : E. Grieg : Ein Traum, op. 48, no 6 (mes 20-32)
Marche de type no 3


Exemple 477 : F. Chopin : Nocturne, op. 62, no 2, Lento (mes 58-70)
Marche de type no 3 avec 6/4, suivie d'une marche de type no 8 et d'une formule de clôture VI - II - IV - V de V - V - I


Exemple 478 : W.A. Mozart : Die Zauberflöte, no 14, Air de la reine de la nuit (mes 24-35)
Marche de type no 4




Exemple 479 : C.P.E. Bach : Sonate Württemberg no 4, III, Allegro (mes 40-47)
Marche de type no 5 et motif no 20


Exemple 480 : J. Haydn : Sonate pour piano, Hob. XVI:28, I (mes 9-12)
Marche de type no 5


Exemple 481 : W.A. Mozart : Concerto pour piano, K. 488, I, Allegro, cadence (de Mozart) (mes 278-281)
Marche de type no 5


Exemple 482 : J. Brahms : Symphonie no 4, op. 98, II, Andante moderato (mes 110-113)
Marche de type no 5


Exemple 483 : L.V. Beethoven : Quatuor à cordes, op. 18, no 1, III, Scherzo (mes 11-25)
a) Marche de type no 6 et b) marche de type no 9 avec greffes


Exemple 484 : J.S. Bach : Le clavier bien tempéré, vol. I, fugue no 13, BWV 858 (mes 17-18)
Marche de type no 6


Exemple 485 : F. Chopin : Sonate pour piano no 1, op. 4, I (mes 98-105)
Marche de type no 6 précédée d'une marche de type no 1


Exemple 486 : E. Grieg : Minstrel's song, op. 25, no 1 (mes 1-8)
Marche de type no 6


Exemple 487 : W.A. Mozart : Symphonie no 40, K. 550, III (mes 15-26)
Marche de type no 6 et motif no 20 autour de IV


Exemple 488 : L.V. Beethoven : Sonate pour piano, op. 14, no 2, Andante (mes 17-20)
Marche de type no7, motif no 4 et motif no 1


Exemple 489 : R. Schumann : Dichterliebe, op. 48, no 14 (mes 35-38)
Marche de type no 8


Exemple 490 : F. Chopin : Prélude, op. 28, no 17 (mes 19-27)
a) Marche de type no 8 et b) marche de type no 1


Exemple 491 : R. Wagner : Tristan und Isolde, Acte I, scène 2 (mes 16-24)
Marche de type no 8


Exemple 492 : W.A. Mozart : Requiem, K. 626, Lacrimosa (mes 5-8)
Marche de type no 8 avec une marche de type no 7 en guise de clôture, faisant appel à un motif no 18 à la basse


 

Exemple 493 : J.S. Bach : Petits préludes pour débutants, no 1, BWV 939 (mes 1-4)
Marche de type no 9


Exemple 494 : W.A. Mozart : Quatuor à cordes, K. 428, II, Andante con moto (mes 36-45)
Marche de type no 9 ayant comme formule de clôture une marche de type no 4 suivie d'une formule cadentielle VI - V de V (6te all.) - V - I


Exemple 495 : W.A. Mozart : Symphonie no 41, "Jupiter", K. 551, II, Andante cantabile (mes 46-56)
motif no 18 dérouté vers une marche de type no 9


Exemple 496 : L.V. Beethoven : Sonate pour piano, op. 2, no 2, IV, Rondo, Grazioso (mes 66-74)
Marche de type no 9


Exemple 497 : J. Brahms : Quintette à cordes no 2, op. 111, IV (mes 257-270)
Marche de type no 9, motifs nos 1 et 14


 

Exemple 498 : R. Schumann : Liederkreis, op. 24, no 6 (mes 79-99)
Marche de type no 10


Exemple 499 : J.S. Bach : Le clavier bien tempéré, vol. I, fugue no 11, BWV 856 (mes 13-17)
Marche de type no 10


Exemple 500 : W.A. Mozart : Requiem, K. 626, Hostias (mes 23-34)
Marche de type no 10


Exemple 501 : J. Brahms : Intermezzo, op. 119, no 3 (mes 30-35)
Marche de type no 10


Exemple 502 : C.P.E. Bach : Sonate Württemberg no 1, I (mes 4-8)
a) Marche de type no 11 et b) marche de type no 1, servant de formule de clôture


Exemple 503 : J. Haydn : Quatuor à cordes, op. 33, no 3, I, Allegro moderato (mes 1-18)
Marche de type no 11 ayant comme formule finale un motif no 13


 

Exemple 504 : L.V. Beethoven : Quatuor à cordes, op. 59, no 2, I (mes 3-10)
Marche de type no 11


 

Exemple 505 : L.V. Beethoven : Sonate pour piano, op. 2, no 3, II (mes 11-19)
Marche de type no 12


Exemple 506 : R. Wagner : Die Walküre, Acte I: Duo, Mässig langsam
Marche de type no 12


 

Exemple 507 : F. Chopin : Sonate pour piano no 2, op. 35, II, Scherzo, Più Lento (mes 85-100)
marche de type no 12


 

Exemple 508 : L.V. Beethoven : Quatuor à cordes, op. 18, no 1, III, Scherzo (mes 36-50)
a) Formule en marche IV - V - I = IV, entendue dans un contexte non modulant, et b) marche de type no 12


Exemple 509 : J.S. Bach : Le clavier bien tempéré, vol. II, fugue no 24, BWV 893 (fin)
a) marche de type no 1 avec deux formulations différentes et b) Formule en marche IV - V - I = IV, entendue également dans un contexte non modulant


 

Le Confutatis du Requiem de Mozart l